https://www.businessinsider.com.au/drone-boats-filled-with-explosives-houthis-saudi-arabia-2018-10/amp

Un bateau a accosté dans la baie près du port de Jazan en Arabie Saoudite le 14 janvier 2010. Des drones remplis d’explosifs auraient été utilisés pour lancer des attaques contre l’Arabie saoudite en mer.
Dimanche, la marine royale saoudienne a déclaré avoir intercepté 2 bateaux chargés d’explosifs se dirigeant vers le principal port du pays, Jazan, situé au Nord du Yémen.
Mardi, les gardes-frontières saoudiennes ont déclaré avoir secouru un bateau de pêche saoudien qui avait été la cible d’agresseurs inconnus alors qu’il se trouvait dans les eaux du Golfe. Les experts se sont dits préoccupés par le fait que le groupe rebelle yéménite ait accès à ce type d’armes à distance.
Des bateaux contrôlés par des drones remplis d’explosifs auraient été utilisés dans au moins une tentative d’attaque contre l’Arabie saoudite cette semaine. Le colonel Turki Al-Maliki, porte-parole de la coalition arabe au Yémen, a affirmé que la marine royale saoudienne avait intercepté 2 bateaux chargés d’explosifs se dirigeant vers le port principal de Jazan, directement au Nord de la frontière du pays avec le Yémen. Al-Malaki a indiqué que la marine avait repéré 2 bateaux approchant du port dimanche matin, qui semblaient être télécommandés. Les bateaux, qui auraient été exploités par le groupe Houthi au Yémen, ont été détruits et n’ont causé que des dégâts matériels mineurs. Il a averti que les forces de la coalition ” frapperont d’une main de fer tous ceux qui sont impliqués dans des actes terroristes (…).” Mardi, les gardes-frontières saoudiens ont déclaré avoir secouru un bateau de pêche saoudien qui avait essuyé des tirs d’agresseurs inconnus dans les eaux du Golfe, selon Al Arabiya. Les gardes-frontières ont indiqué que 3 pêcheurs à bord étaient soignés pour des blessures et qu’une enquête sur l’origine de l’attaque était en cours. Au cours de l’année dernière, les forces régionales auraient intercepté plusieurs attaques de drones. (…)