[:fr]

http://www.theborneopost.com/2018/12/18/air-strikes-clashes-hit-yemen-port-city-despite-ceasefire/

L‘envoyé de l’ONU au Yémen a appelé les forces progouvernementales et les rebelles à respecter un cessez-le-feu dans la ville portuaire d’Hodeida, en mer Rouge, après les affrontements répétés entre les deux parties qui ont menacé de mettre à mal un accord durement gagné en Suède la semaine dernière. “L’envoyé spécial attend des deux parties qu’elles respectent leurs obligations conformément au texte et à l’esprit de l’Accord de Stockholm et qu’elles s’engagent à en appliquer immédiatement les dispositions”, a déclaré l’envoyé spécial Martin Griffiths. Il a déclaré que l’ONU travaillait avec le gouvernement saoudien du Yémen et les rebelles Huthi alignés sur l’Iran pour s’assurer que l’accord sur Hodeida conclu jeudi soit ” mis en œuvre à temps et correctement “. Les affrontements ont secoué Hodeida après les frappes aériennes et les combats meurtriers qui se sont déroulés dans la banlieue pendant la nuit, ont indiqué les habitants. Le chef de l’ONU Antonio António Guterres a averti que ” bien pire ” attendrait le pays appauvri en 2019, à moins que ses parties belligérantes ne parviennent à un accord de paix et n’évitent une crise humanitaire. Les deux parties ont échangé des accusations de violation de l’accord de cessez-le-feu qui a pris effet vendredi, mais qui a rapidement été mis sous pression. (…)

[:en]

http://www.theborneopost.com/2018/12/18/air-strikes-clashes-hit-yemen-port-city-despite-ceasefire/

The UN’s envoy to Yemen called for pro-government forces and rebels to respect a ceasefire in the Red Sea port city of Hodeida, after repeated clashes between the two sides threatened to unravel a hard-won accord hammered out in Sweden last week. “The special envoy expects the two parties to respect their obligations as per the text and spirit of the Stockholm Agreement and to engage in the immediate implementation of its provisions,” envoy Martin Griffiths tweeted. He said the UN was working with Yemen’s Saudi-backed government and Iran-aligned Huthi rebels to ensure the accord on Hodeida reached on Thursday was ‘implemented timely and properly’. Clashes shook Hodeida after air strikes and deadly fighting on the outskirts overnight, residents said. UN chief Antonio Guterres warned that ‘much worse’ lay in store for the impoverished country in 2019 unless its warring parties strike a peace deal and head off a humanitarian crisis. The two sides exchanged accusations of violating the ceasefire accord that took effect on Friday but which quickly came under pressure. (…)

[:]