https://www.analisidifesa.it/2020/04/il-rafforzamento-della-presenza-militare-giapponese-in-medio-oriente/

Le Japon se confirme comme un nouvel acteur de poids international au Moyen-Orient. Début février, Tokyo a envoyé un navire de guerre de la base navale de Yokosuka dans le golfe d’Oman, le destroyer Takanami avec un hélicoptère SH-60 et 250 membres d’équipage .

L’opération dans la région du Golfe Persique, d’une durée previsionnelle d’un an, avait débuté le 20 janvier avec l’envoi de 2 avions de patrouille P-3C des Forces d’autodéfense maritime (provenant de la base aérienne de Naha sur l’île d’Okinawa) avec des tâches de surveillance maritime et de renseignement et 260 soldats de la base japonaise établie à Djibouti en 2009 et qui a déjà accueilli à plusieurs reprises les Orions engagés dans la surveillance des espaces maritimes de l’Océan Indien en charge de la lutte contre la piraterie. Quelle que soit la définition, il s’agit, à toutes fins utiles, d’une mission militaire qui annonce un tournant. (…)