[:fr]

https://timesofoman.com/article/781710/World/Middle-East/Yemen-govt-rebels-meet-aboard-UN-ship

(…) Le chef de la mission de l’ONU au Yémen a lancé dimanche des pourparlers entre le gouvernement et les rebelles Houthi à bord d’un bateau dans la mer Rouge dans le but de soutenir un cessez-le-feu, a déclaré un fonctionnaire du gouvernement.le général à la retraite néerlandais Patrick Cammaert a présidé la réunion à bord d’un navire de l’ONU amarré au large des côtes de la ville d’Hodeida après le refus des rebelles à tenir des discussions dans les zones tenues par le gouvernement, dit un officiel sous couvert d’anonymat. Le fonctionnaire a déclaré que la réunion porterait sur la mise en œuvre d’un accord conclu en Suède en Décembre qui appelle à un cessez-le-feu à Hodeida sous contrôle rebelle, à un retrait des forces de la ville portuaire et à l’ouverture de corridors humanitaires. Le port de la mer Rouge est le point d’entrée de l’essentiel des marchandises importées par le Yémen et de l’aide humanitaire, fournissant une bouée de sauvetage à des millions de personnes dans le pays. L’ONU a déclaré dans une déclaration que les parties reprendront les discussions sur l’accord avec la Suède. Il s’agit de la troisième réunion d’un comité mixte sur la mise en œuvre de l’accord, qui a été salué comme un pas important vers la fin de la guerre dévastatrice de quatre ans que connaît le Yémen. (…)

[:en]

https://timesofoman.com/article/781710/World/Middle-East/Yemen-govt-rebels-meet-aboard-UN-ship

The head of the UN mission in Yemen launched talks between the government and Houthi rebels aboard a boat in the Red Sea on Sunday aimed at shoring up a ceasefire, a government official said. Retired Dutch General Patrick Cammaert chaired the meeting aboard a UN vessel docked off the coast of the flashpoint city of Hodeida after the rebels refused to hold talks in government-held areas, the official said on condition of anonymity. The official said the meeting would address the implementation of an agreement reached in Sweden in December that calls for a ceasefire in rebel-held Hodeida, a pullback of forces from the port city and the opening of humanitarian corridors. The Red Sea port is the entry point for the bulk of Yemen’s imported goods and humanitarian aid, providing a lifeline to millions in the country. The UN said in a statement that the parties would resume discussions on the Sweden agreement. It is the third meeting of a joint committee on implementing the deal, which has been hailed as a major step toward ending Yemen’s devastating four-year war. (…)

[:]