https://www.channelnewsasia.com/news/world/yemen-clashes-rage-as-saudi-led-coalition-says-committed-to-peace-10899960

Les combats ont fait rage lundi (5 novembre) près d’un port yéménite crucial pour l’aide humanitaire, mais l’Arabie saoudite et ses alliés se sont engagés à désamorcer les hostilités avec les rebelles pour appeler à un cessez-le-feu.
L’ONU a lancé un appel urgent à des pourparlers de paix et a averti qu’une attaque contre la ville portuaire d’Hodeida, sur la mer Rouge, menacerait des millions de vies humaines.
Les forces gouvernementales yéménites, soutenues par une coalition militaire régionale dirigée par l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, affirment qu’elles sont maintenant positionnées autour du nord et du sud d’Hodeida, où les affrontements ont fait des dizaines de morts.
La ville et son port sont contrôlés par les Huthis – des insurgés chiites soutenus par l’Iran qui viennent du nord du Yémen – depuis 2014 avec la capitale Sanaa.
Les rebelles et les sources gouvernementales ont tous 2 fait état de combats intenses dans la région lundi, malgré les appels lancés par l’ONU et les États-Unis – qui fournissent un soutien militaire au camp dirigé par les Saoudiens – pour que la guerre prenne fin.
Une source de la coalition saoudienne a déclaré à l’AFP que les affrontements n’étaient pas des ” opérations offensives “, ajoutant que l’alliance était ” engagée à maintenir le port d’Hodeida ouvert “.
Mais 3 responsables de l’armée yéménite ont déclaré que les combats se poursuivaient autour d’Hodeida, dont le port est le point d’entrée pour les trois quarts des importations du pays.
Le chef du conseil révolutionnaire des Huthis, Mohammed Ali al-Huthi, a rapporté lundi une “escalade militaire de la coalition”, qualifiant l’opération de “tentative acharnée de bloquer les pourparlers visant à mettre fin à la guerre et trouver la paix”. (…)