https://gcaptain.com/persian-gulf-now-most-risky-for-oil-tankers-since-last-iraq-war/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3 A+Gcaptain+%28gCaptain.com%29&goal=0_f50174ef03-cb2b760ba7-169615613&mc_cid= cb2b760ba7&mc_eid=06f8ca6732

Par Alex Longley (Bloomberg) – Depuis 2005, les assureurs mondiaux n’ont pas considéré le transport maritime dans le golfe Persique comme aussi dangereux pour les pétroliers.
Le Joint War Committee de la Lloyd’s Market Association de Londres a déclaré vendredi qu’il étendrait à l’ensemble du golfe Persique ses ” zones classées ” – les régions qui présentent les plus grands risques pour le transport maritime et qui pourraient justifier des coûts d’assurance plus élevés -. La dernière fois que l’ensemble de la région a été désignée, c’était en juin 2005, période qui s’est terminée et qui englobait la plus récente guerre en Irak. Il met en évidence les risques croissants dans la région d’exportation la plus importante du monde et le point d’étranglement pour le pétrole.
Cette classification intervient après que le comité se soit réuni pour discuter du sabotage de quatre pétroliers dans le port de Fujairah, aux Emirats Arabes Unis. L’Arabie saoudite a déclaré que ces incidents constituaient une attaque contre sa flotte, le ministre de l’énergie du pays la décrivant comme une tentative visant à empêcher la libre circulation des marchandises sur les océans du monde.