http://www.france24.com/en/20180511-video-revisited-puntland-somalia-piracy-pirateland-hijacking-coastguards-fishermen-shabaab

Il y a une dizaine d’années, les pirates somaliens étaient fréquemment à la une des journaux pour avoir détourné des bateaux et détenu leurs équipages pour obtenir une rançon. L’épicentre de la crise de la piraterie était l’État du Puntland, au nord-est de la Somalie. Les pêcheurs locaux étaient en colère contre les chalutiers du monde entier qui parcouraient les eaux abondantes de la Corne de l’Afrique. (…) Une dizaine d’années après que les pirates aient eu le vent en poupe, nos reporters Duncan Woodside et Thaïs Brouck sont retournés au Puntland pour découvrir la vie de tous les jours. Les pirates ont presque tous été forcés à la retraite, leur butin depuis longtemps gaspillé. Néanmoins, nos reporters ont constaté que la pêche illégale, non réglementée et sous-déclarée reste un gros problème, en dépit d’une présence navale internationale massive au large des côtes de la Somalie et des opérations des gardes-côtes bien financés par le Puntland.
Pendant ce temps, l’autorité du gouvernement est minée par Al Shabaab (“Les jeunes” en arabe), militants islamistes alliés à Al-Qaïda, qui ont trouvé refuge au Puntland et tentent d’exploiter le mécontentement, sous la pression d’une coalition militaire internationale.